Supporter des Girondins de Bordeaux 02 : site officiel du club de foot de MONTESCOURT LIZEROL - footeo

Europa Ligue : Victoire à Copenhague

15 décembre 2018 - 22:07

Les Girondins sortent la tête haute [Joueurs par Joueurs Copenhague-Bordeaux] Les Girondins sortent la tête haute [Joueurs par Joueurs Copenhague-Bordeaux] 13/12 - 23:34 | Il y a 2 jours

Pour la sixième et dernière journée de la phase de poule de l’Europa League, les Girondins de Bordeaux ont su s’imposer sur la pelouse de Copenhague. Néanmoins cela ne suffira pas pour atteindre les seizièmes de finale de la C3 puisque, dans le même temps, le Zenit s’est incliné 2-0 au Slavia Prague. Grâce à un bon coaching du duo Bédouet-Ricardo, les Bordelais ont fait la différence à la 73e minute sur un amour de talonnade de la part de Jimmy Briand.

Benoît Costil : dans la première mi-temps, si Copenhague n’a pas commencé le premier acte tambour battant, le gardien a souvent été suppléé par sa défense et notamment Pablo. Il est secondé par son poteau dans le temps additionnel sur une frappe très lourde exécutée par N’Doye. Il vient sauver les siens par une superbe parade suite à une passe assez incompréhensive de la part d’Otavio. Il est une nouvelle fois sauvé par son poteau suite à une frappe de l’extérieur de la surface. Même si Costil semble légèrement effleurer la frappe de Skov. Il vient sauver sa cage une dernière fois dans le temps additionnel sur une frappe de Thomsen.

Youssouf Sabaly : L’international sénégalais a réalisé une partie assez terne où on l’a rarement vu à son avantage notamment sur les dédoublements. Sur les trois centres qu’il a pu réaliser ce soir, il n’en a pas réussi un seul. Une prestation qui est sans doute à oublier pour le joueur formé au Paris Saint-Germain.

Jules Koundé : Si on a souvent l’habitude de mettre en lumière les prestations de Pablo (à raison), Koundé réalise une très belle prestation sur la pelouse de Copenhague. Il a notamment récupéré 10 ballons durant le match. On sent un Jules Koundé qui retrouve petit à petit le vrai niveau qui est le sien. Le retour de Pablo (après blessure et suspension) n’y est forcément pas étranger.

Pablo : Le défenseur brésilien est très présent dans les duels en 1vs1. Il est notamment là pour sauver la cage bordelaise sur une frappe de l’un des attaquants du FC Copenhague. Il est encore là pour garder les buts des Girondins inviolés suite à une belle erreur de la part d’Otavio. En somme, une nouvelle superbe prestation de l’international auriverde qui a réalisé 4 interceptions dans cette partie. C’est tout sauf un hasard que de grosses écuries européennes à l’image de Manchester United qui s’intéressent à lui.

Maxime Poundjé : S’il a voulu montrer de bonnes choses lors du premier acte en essayant de dédoubler dans le dos de Nicolas De Préville, mais souvent en vain. Il a réalisé quelques centres, mais l’imprécision a souvent été de mise.

Lukas Lerager : aligné dans une position de numéro 6 avec Otavio, l’international danois a fait parler de son physique lors des 20 premières minutes de la partie avant de littéralement s’éteindre. Une fois de plus, l’ancien joueur de Zulte Waregem brille davantage dans les passes très sécurisées que dans la volonté d’éclairer le jeu bordelais qui a souvent été très décevant lors de cette partie. A noter qu’il a réalisé 86% de passes réussies dans les trente derniers mètres.

Otavio : Aux côtés de Lukas Lerager dans l’entrejeu bordelais, il est le joueur des Girondins de Bordeaux qui récupère le plus de ballons dans les pieds des joueurs danois. Toutefois, il a un saut de concentration à la 65e minute où il n’est pas loin d’offrir une passe décisive à l’un de ses adversaires. Hormis ce petit pêché de concentration, il a réalisé une bien belle partie avec notamment 3 tacles réussis sur 5. Il est également le Bordelais à avoir récupéré le plus de ballons avec 12 ballons grattés.

Jaroslav Plasil : Le milieu de terrain tchèque joue dans une position très avancée dans le milieu de terrain bordelais. Il n’hésite pas à transmettre très vite à une touche de balle pour essayer d’accélérer le jeu dès que possible. Toutefois, l’ancien joueur de l’AS Monaco est sur courant alternatif lors de la seconde période et disparaît petit à petit de la rencontre.

Jimmy Briand : S’il est souvent servi dans un jeu en soutien de la part de Cornelius, Briand est très brouillon dans l’utilisation du ballon. Son placement sur le côté droit de l’attaque bordelaise n’est pas très brillant. Une fois qu’Andreas Cornelius est sorti, il retrouve dans sa place dans l’axe. Après avoir été bien lancé dans la profondeur, il se joue parfaitement de son vis-à-vis qui réalise clairement une faute sur l’attaquant des Marine et Blanc. Quelques instants plus tard, Jimmy Briand est très bien servi par Yann Karamoh et réalise une superbe madjer qui laisse Andersen figé sur sa ligne. Même s’il a été essayé à ce poste d’ailier droit à l’entraînement et par la suite en match, on voit que seule la place dans l’axe convient à l’ancien joueur de l’En Avant Guingamp. Il ne lui aura pas fallu beaucoup d’occasions dans cette partie puisque Briand aura réussi à cadrer sa seule frappe du match. Efficacité totale.

Andreas Cornelius : Pour son retour sur le terrain où il a commencé, Cornelius n’hésite pas à s’atteler à la bataille physique ce qui lui vaut quelques coups pris notamment dans les duels aériens. Il a notamment remporté 3 de ses 6 duels aériens en première mi-temps. Il sera remplacé à l’heure de jeu par Yann Karamoh. Le joueur prêté par l’Inter n’hésite pas à provoquer techniquement ses vis-à-vis. En exergue, il va enrhumer deux défenseurs en effectuant un grand pont. Dans la foulée, il va très bien servir Jimmy Briand pour l’ouverture du score dans ce match. Si un coaching a été payant, il s’agit bien évidemment de la rentrée de Yann Karamoh qui a apporté punch et de la qualité technique, un ensemble qui manquait aux joueurs bordelais lors de la première période.

Nicolas De Préville : En lieu et place de François Kamano, le joueur passé par Lille est souvent en difficulté dès qu’il a le ballon dans les pieds avec des pertes de balle assez nombreuses. Avec une prestation très terne, il est remplacé par François Kamano. De Préville n’était visiblement pas très content de sortir, car il n’a pas voulu saluer le staff technique et a jeté ses gants pour montrer son incompréhension à sa sortie. Si l’international guinéen a essayé d’apporter de la vivacité dans son couloir, il a été moins en vue que son compère Karamoh.

Détails du match :

Les compositions d'équipes :

Girondins de Bordeaux (4-2-3-1) : Costil © - Sabaly, Koundé, Pablo, Poundjé - Lerager, Otavio - Briand, Plasil, De Préville - Cornelius

Copenhague (4-4-2) : Andersen - Ankersen, Vavro, Bjelland, Boilesen - Skov, Falk, Zeca, Thomsen - Soteriou, N'Doye

Buts : Jimmy Briand (73ème minute)

Cartons jaunes : Jimmy Briand(Girondins de Bordeaux),R.Skov, R.Falk (Copenhague)

Carton rouge : Néant

Changements : Yann Karamoh remplace Andreas Cornelius, François Kamano remplace Nicolas De Préville (Girondins de Bordeaux), P.Bengtsson remplace N.Boilesen, J.Gregus remplace R.Falk (Copenhague)

Statistiques de la rencontre :

Possession : 62% de possession de balle pour Copenhague contre 38% pour les Girondins de Bordeaux.

Nombre de tirs : 8 tirs pour Copenhague contre 5 tirs pour les Girondins de Bordeaux. 

Corners : 8 corners pour Copenhague pour 4 du côté des Girondins de Bordeaux

Précision de passes : 85% de passes réussies (543/637) pour Copenhague contre 79% (305/384) de passes réussies pour les Girondins de Bordeaux

Commentaires

1 Paris St G 47 17 15 2
2 Lille 34 19 10 4
3 Lyon 32 18 9 5
4 Montpellier 30 17 8 6
5 St Etienne 30 18 8 6
6 Marseille 27 17 8 3
7 Strasbourg 26 19 6 8
8 Rennes 26 18 7 5
9 Reims 26 19 6 8
10 Nice 26 18 7 5
11 Nimes 23 18 6 5
12 Bordeaux 21 16 5 6
13 Toulouse 21 18 5 6
14 Nantes 20 17 5 5
15 Angers 19 17 4 7
16 Caen 18 19 3 9
17 Amiens 16 17 5 1
18 Dijon 16 18 4 4
19 Monaco 13 18 3 4
20 Guingamp 11 18 2 5