Supporter des Girondins de Bordeaux 02 : site officiel du club de foot de MONTESCOURT LIZEROL - footeo

Bordeaux 2-2 PSG !

3 décembre 2018 - 12:53

Les Girondins tiennent tête au PSG [Joueur par Joueur Bordeaux - Paris] Les Girondins tiennent tête au PSG  [Joueur par Joueur Bordeaux - Paris] 02/12 - 23:39 | Il y a 13 heures

Pour le compte de la 15e journée de Ligue 1, les Girondins de Bordeaux ont su tenir tête au Paris Saint-Germain en revenant à deux reprises au score (Briand, Cornelius) après avoir concédé des buts de Neymar et Kylian Mbappé.

Benoît Costil : Lors de la première période, le capitaine bordelais n’a pas grand-chose à faire. Sur le but parisien, il est masqué par Kylian Mbappé qui tente de reprendre d’une aile de pigeon. Malgré l’utilisation du VAR, le but est validé. Il va être sauvé par son poteau sur une frappe de Neymar. Sur le second but, il ne peut rien faire du fait qu’il est seul face à Mbappé qui le fusille à bout portant. Par la suite, il va être sauvé par sa barre sur un intérieur du pied en dehors de la surface de Di Maria. Il va réaliser dans le temps additionnel, il réalise un arrêt sur un centre dévié qui permet aux bordelais de réaliser un match nul contre le leader du championnat.

Sergi Palencia : Le latéral espagnol presse énormément Neymar pour le bloquer au maximum. Il essaie d’apporter une solution dans le couloir pour Karamoh en dédoublant énormément. Comme depuis le début de la saison, ses centres n’arrivent pas à trouver preneur. À la 73e minute, il est remplacé par Maxime Poundjé car Eric Bedouet décide de faire sortir Sergi Palencia qui avait déjà récolté un avertissement. Youssouf Sabaly le remplace en arrière droit. Poundjé prend son couloir. Il est servi par Kamano à l’aveugle et parvient à centrer pour trouver la tête de Cornelius qui permet aux Girondins de tenir tête au PSG.

Jules Koundé : Après 15-20 minutes de bonnes factures, le jeune défenseur bordelais est pris à revers sur la circulation très rapide des Parisiens pour l’ouverture du score parisienne. Au fil des minutes, il connaît des difficultés dans son placement ce qui permet aux Parisiens de trouver de belles ouvertures. Lors du deuxième acte, il sauve la balle du 3-1 devant Chupo-Moting après que Pablo et Costil se soient télescopés.

Pablo : L’international brésilien doit faire face aux appels dans son dos de Mbappé et de Di Maria. Il est très sérieux dans ses interventions. Toutefois, dès l’ouverture du score parisienne, Pablo connaît certaines difficultés dans son placement pour essayer de couvrir les vagues offensives du PSG. Avec l’entrée de Chupo Moting, Pablo est un peu plus tranquille pour défendre.

Youssouf Sabaly : Lors du premier acte, Sabaly est souvent pris à revers par les appels de Di Maria et Dani Alves, notamment sur le but du Paris Saint-Germain puisque l’ancien joueur du Barça n’a plus qu’à remiser en toute tranquillité pour que Neymar ouvre le score. Très incisif en seconde mi-temps, il ne se replace pas sur le second but parisien ce qui permet à Mbappé de fusiller Costil.

Otavio : Si Paris a la possession de balle, le milieu de terrain brésilien essaie de gratter quelques ballons dans l’entrejeu tout en se projetant pour rentrer dans la zone du PSG. Il n’est pas loin de commettre une erreur à la 30e minute en temporisant, mais Di Maria ne conclut pas l’action. Après la demi-heure de jeu, les Bordelais perdent beaucoup de ballons au niveau du rond central. Cela oblige à Otavio de reculer pour prêter main-forte à la défense centrale.

Jaroslav Plasil : Le milieu de terrain tchèque a une position très haute lors des premiers instants du match. Mais au fur et à mesure de la rencontre, Plasil perd quelques ballons dans le coeur du jeu ce qui permet au PSG de très vite accélérer. Lors du deuxième acte, il tente à quelques reprises de frapper, mais il se heurte à la défense parisienne qui fait front à chaque tentative. Plasil essaie de jouer dans la verticalité pour trouver le plus rapidement Kamano ou Karamoh. Un peu après l’heure de jeu, il est remplacé par Samuel Kalu pour que Bordeaux tente de revenir au score.

Younousse Sankharé : Comme à son habitude, Younousse Sankharé a une position très haute sur le terrain. Quand Bordeaux n’a pas le ballon, il est régulièrement sur la même ligne que Briand. Il touche régulièrement des ballons dos au but ce qu’il empêche de percuter comme il sait si bien le faire.

Yann Karamoh : Lors de la première période, le joueur prêté par l’Inter est celui qui tente le plus de provoquer. Il va être récompensé au début du second acte en multipliant ses courses dans l’aile droite. À la 53e minute, il perfore tout le couloir pour servir Briand pour l’égalisation bordelaise. Il continue de vouloir faire des différences, mais N’Soki essaie de le serrer au maximum pour l’empêcher de perforer. Légèrement blessé, il va céder sa place à Andreas Cornelius. Ce dernier va se battre de la tête à la 84e minute pour égaliser. Maxime Poundjé est à l’initiative sur le centre.

Jimmy Briand : L’attaquant des Girondins de Bordeaux a très peu de ballon négocié et quand c’est le cas, ils sont souvent dos au but. Dans la surface de réparation parisienne, il tente de se démener, mais Thiago Silva le serre bien régulièrement. À la 53e minute, il va être récompensé sur le très bon travail de Karamoh et Sankharé qui laisse le ballon passer. L’ancien joueur de Guingamp met un joli intérieur du pied pour permettre aux Girondins d’égaliser. Après cela, l’attaquant bordelais est un peu émoussé pour terminer la rencontre. La rentrée de Samu François Kamano :  Kamano a tendance à se faire oublier par la défense du PSG. Mais lorsqu’il a le ballon, l’international guinéen a la fâcheuse tendance de vouloir faire la différence à lui tout seul et du coup il ne réalise pas certains décalages qui pourraient permettre aux Girondins de mieux gérer leurs attaques. En seconde mi-temps, il tente de perforer tout en harcelant Kehrer. Par ce pressing, il récupère quelques ballons.

Commentaires

1 Paris St G 47 17 15 2
2 Lille 34 19 10 4
3 Lyon 32 18 9 5
4 Montpellier 30 17 8 6
5 St Etienne 30 18 8 6
6 Marseille 27 17 8 3
7 Strasbourg 26 19 6 8
8 Rennes 26 18 7 5
9 Reims 26 19 6 8
10 Nice 26 18 7 5
11 Nimes 23 18 6 5
12 Bordeaux 21 16 5 6
13 Toulouse 21 18 5 6
14 Nantes 20 17 5 5
15 Angers 19 17 4 7
16 Caen 18 19 3 9
17 Amiens 16 17 5 1
18 Dijon 16 18 4 4
19 Monaco 13 18 3 4
20 Guingamp 11 18 2 5