Supporter des Girondins de Bordeaux 02 : site officiel du club de foot de MONTESCOURT LIZEROL - footeo

Les Filles battues au Matmut !

7 novembre 2018 - 16:38

Pour le compte de la 9e journée de championnat de D1 Féminine, les Girondines de Bordeaux recevaient le Paris Saint-Germain qui est leader du championnat. Après avoir connu de grandes difficultés dans le premier quart d’heure, les Girondines ont poussé en vain puisqu’elles s’inclinent pour la 4e fois de suite en autant de matches (2-0).

Erin Nayler : À la 8e minute, la gardienne du club au scapulaire gère en deux temps un corner parisien. Face au monopole des Parisiennes dans le premier quart d’heure, elle ne pourra rien faire sur le but de Katoto. Wang parvient à enrhumer sa vis-à-vis avant de centrer pour la numéro 9 du PSG qui n’a plus qu’à bien déposer le cuir au fond des filets. Au retour des vestiaires, Nayler se détend bien sur un coup franc aux 20 mètres de la part de Wang. Sur le deuxième but, elle peste contre Vanessa Gilles qui a trop attendu pour prendre une décision.

Andrea Lardez : Dès les premiers instants de la partie, elle serre de très près Baltimore qui prend régulièrement le couloir. En deuxième mi-temps, elle a essayé de dédoubler un peu plus dans le couloir pour apporter davantage de surnombre.

Julie Thibaud : Sur un coup de pied arrêté de Lavogez, elle parvient à contrôler et à enchaîner par une frappe, mais le cuir passe légèrement à côté. Défensivement, elle aura été irréprochable dans ses interventions contre Wang.

Vanessa Gilles : Si une joueuse crève l’écran du côté des filles au scapulaire, il s’agit bien de la défenseure centrale. Elle réalise quelques beaux tacles sur le ballon pour empêcher les Parisiennes de percer encore le verrou bordelais. Elle réalise un match de très haut niveau jusqu’à l’incompréhension avec sa gardienne. Elle temporise, mais Nayler lui demande de toucher le ballon. Diani profite de la mésentente, dribble Nayler avant d’inscrire le deuxième but.

Delphine Chatelin : Elle a fort à faire aujourd’hui face à la virevoltante Wang. Sur le but du PSG, elle se fait mystifier par la Chinoise qui ajuste très bien son centre. Après le début  Istillard: La capitaine des Girondines intensifie énormément son pressing pour couvrir le maximum d’espace possible. Elle essaiera de porter un peu plus le ballon pour organiser au mieux le jeu des bordelaises.

Sophie Istillard: La capitaine des Girondines intensifie énormément son pressing pour couvrir le maximum d’espace possible. Elle essaiera de porter un peu plus le ballon pour organiser au mieux le jeu des bordelaises.

Solène Barbance : Si la numéro 10 touche également peu de ballons, elle réalise à certains moments quelques mauvais choix dans la transmission de ses passes. À l’image de Lavogez, on la sent plus libérée au fil des minutes. Elle sera remplacée par ghoutia Karouchi à la 75e minute. Elle va tenter de faire la différence en solitaire en toute fin de match, mais elle va buter sur la défense parisienne.

Claire Lavogez : Pendant la première demi-heure, l’ancienne joueuse de l’Olympique Lyonnais est entre les deux lignes et touche malheureusement très peu de ballons à l’image de certaines de ses coéquipières. À noter un coup franc non loin du rond central, où elle arrive à trouver Asseyi qui n’arrive qu’à effleurer le ballon. Plus les minutes passent et plus la meneuse de Bordeaux est présente cette partie notamment grâce à des coups francs plutôt bien tirés. On voit Lavogez beaucoup plus proche d’Asseyi et n’hésitant pas à réaliser certaines passes dans la profondeur pour lancer l’attaquante bordelaise. Sur le coup franc aux 18 mètres, elle bute sur le mur.

Rose Lavaud : Dans le premier quart d’heure, elle essaie de toucher le plus de ballons possible, mais elle doit s’atteler à la tâche défensive tant le PSG parvient à très bien utiliser le cuir. Elle n’est pas avare d’effort et c’est elle qui va réaliser la première frappe bordelaise qui passe à côté des filets de Endler. En seconde période, elle tente toujours de faire la différence de par son pressing, mais également de par sa disponibilité sur le couloir droit.

Maëlle Garbino : Comme le jeu des bordelaises penche régulièrement sur le côté de Lavaud, elle n’a pas beaucoup de ballons pour pouvoir s’illustrer. En sachant que l’attaquante Asseyi décroche régulièrement côté gauche. On la sent un peu en dedans pour perforer. Elle sera remplacée dans les derniers instants de la rencontre par Carol Rodrigues.

Viviane Asseyi : L’attaquante des Marine et Blanc est complètement sevrée de ballons durant la première demi-heure. Sur un coup franc lointain, Lavogez travaille très bien son ballon, mais la numéro 18 ne parvient qu’à effleurer le ballon et Endler arrive à se saisir du ballon. Elle intensifie ses efforts sur le côté gauche en dribblant parfaitement Perisset. Elle parvient à remettre dans la boîte en destination de Lavaud qui n’arrive pas à assez appuyer sa frappe. Après un bon pressing sur la latérale droite du PSG, elle rentre dans la surface et réalise un bon intérieur du pied. La gardienne du club de la capitale parvient à se saisir du cuir en deux temps. Suite à un ballon bien transmis par Lavogez, Asseyi est stoppé quelques centimètres avant la surface de réparation.

Les compositions d'équipes :

Girondins de Bordeaux (4-2-3-1) : Nayler - Lardez, Thibaud, Gilles, Chatelin - Istillart, Barbance - Garbino, Lavogez, Lavaud - Asseyi

Paris Saint-Germain (4-3-3) : Endler - Morroni, Daiane, Paredes, Perisset - Formiga, Baltimore, Diallo - Geyoro, Katoto, Wang

Commentaires

1 Paris St G 47 17 15 2
2 Lille 34 19 10 4
3 Lyon 32 18 9 5
4 Montpellier 30 17 8 6
5 St Etienne 30 18 8 6
6 Marseille 27 17 8 3
7 Strasbourg 26 19 6 8
8 Rennes 26 18 7 5
9 Reims 26 19 6 8
10 Nice 26 18 7 5
11 Nimes 23 18 6 5
12 Bordeaux 21 16 5 6
13 Toulouse 21 18 5 6
14 Nantes 20 17 5 5
15 Angers 19 17 4 7
16 Caen 18 19 3 9
17 Amiens 16 17 5 1
18 Dijon 16 18 4 4
19 Monaco 13 18 3 4
20 Guingamp 11 18 2 5