Supporter des Girondins de Bordeaux 02 : site officiel du club de foot de MONTESCOURT LIZEROL - footeo
Marseille
Championnat
1
0
18 février 2018 21:00
35'
Thauvin
2
  • Eclaircies
  • Sec
  • Faible
35 min
But encaissé
Thauvin
42 min
Carton jaune
82 min
86 min
Carton jaune
Stade Vélodrome
Pelouse naturelle
21:00 - 18 février 2018
Arbitre Central
Mr Lesage
NC
47287 spectateurs
Des Girondins trop tendres [joueur par joueur Marseille-Bordeaux] Des Girondins trop tendres [joueur par joueur Marseille-Bordeaux] 18/02 - 23:48 | Il y a 1 jour

Battus à Marseille 1-0, les Girondins n’ont jamais réussi à jouer au football en première période à l’image d’un Malcom peu accompagné lors des rares incursions bordelaises. Malgré un deuxième acte plus offensif mais pauvre en situations dangereuses, Bordeaux subit sa première défaite sous le commandement de Gustavo Poyet.

Benoît Costil (cap) : Solide sur plusieurs frappes lointaine, effectuant des claquettes ou fermant bien ses jambes sur un duel avec Sanson en deuxième période, le capitaine bordelais a réussi son match malgré un but encaissé sur corner après une tête de Thauvin trop puissante pour être stoppée. 

Youssouf Sabaly : Une bonne agressivité défensive, mais des montées extrêmement rares en première période. Une deuxième mi-temps assez neutre malgré de bons gestes techniques en fin de match dans un couloir qu’il a pris un peu trop tard pour aider Malcom à créer le danger.

Jules Koundé : Bien placé et attentif il a su gérer la pression d’un match Marseille-Bordeaux au Stade Vélodrome. Ses passes claquées en première période, notamment pour ses milieux de terrain, auraient pu permettre d’accélérer le jeu et de tenter des contres si l’équipe s’était mise dans cette configuration.

Pablo : Toujours solide physiquement et capable de s’arracher pour contrer son adversaire après avoir été quelques fois dépassé par la vitesse offensive marseillaise. Un bémol à apporter avec quelques ballons lancés en touche au lieu de tenter une relance en première période et des passes trop fortes en deuxième mi-temps qui n’ont pas aidé ses partenaires.

Théo Pellenard : Si l’influence d’un Florian Thauvin a été réduite, le latéral gauche bordelais n’y est pas pour rien. Agressif, très proche du milieu offensif marseillais, le défenseur girondin a assuré son travail de base. Mais ses relances souvent aléatoires et son absence d’apport offensif resteront des points négatifs sur ce match à Marseille. Remplacé par Diego Contento à la 82eme minute.

Otávio : Habitué à écarter le jeu correctement et à parfois faire avancer l’équipe avec ses transversales, le milieu bordelais a joué à l’opposé de ses qualités, notamment en première période avec des ballons courts rendus à l’adversaire. Il a aussi beaucoup couru dans le vide, subissant le jeu marseillais, sans pouvoir reprendre le dessus en tentant d’harceler l’adversaire grâce à un pressing plus haut, ce qui l’a empêché d’être davantage performant à la récupération. Remplacé par Martin Braithwaite à la 69eme minute.

Lukas Lerager : Inefficace dans l’utilisation du ballon et dans le pressing en première période, héritant d’un carton jaune sur une pression à contre-temps sur Luiz Gustavo, l’international danois s’est légèrement repris en deuxième mi-temps, à l’image de son équipe. Plus simple dans son jeu, l’ex-milieu de Zulte Waregem n’a pas faibli physiquement et a récupéré quelques ballons sans pour autant fluidifier le jeu bordelais.

Souhalio Meïté : L’ancien milieu du LOSC fut l’un des seuls girondins a essayer d’exercer un pressing en première période en allant chasser ses adversaires assez haut. Globalement à l’aise techniquement, il a en revanche manqué de rythme dans le jeu, donnant l’impression d’assurer le service minimum au lieu d’apporter de la profondeur balle au pied comme il fut capable de le faire lors de certains de ses derniers matchs. Également trop court sur le but de Thauvin où le ballon passe au dessus de sa tête pour finir sur le crâne du buteur marseillais.

Malcom : Seul bordelais à donner l’impression d’avoir envie d’oser attaquer et de pouvoir faire la différence sur ses prises de balle en première période, il s’est ensuite un peu enlisé en deuxième mi-temps. En portant trop le ballon et en gardant les yeux rivés sur ce dernier, le milieu offensif bordelais a mal négocié certaines passes offensives. Dommageable car quelques accélérations ont démontré sa capacité à prendre le dessus sur Amavi ou sur le milieu marseillais lors de ses recentrages. 

Nicolas De Préville : Touché rapidement sur un choc au pied suite à un dégagement de Pelé et un pressing presque payant, l’ancien lillois a traversé son match dans la douleur. Après avoir essayé de partir seul à plusieurs reprises devant l’absence de construction de jeu de son équipe, et s’être presque fait systématiquement reprendre par Sakai, il s’est résigné à sortir tôt dans le match. Remplacé à la 52eme minute par François Kamano qui a davantage gêné Sakai physiquement et s’est appliqué à jouer simple et efficace, avec une certaine réussite.

Gaëtan Laborde : En bonne position dans la surface pour placer sa tête à deux reprises, l’attaquant bordelais a dévissé sur ces situations et a dû se contenter de ces miettes en première mi-temps. Malgré de la bonne volonté de la part de l’attaquant formé aux Girondins, Rami qui se trouvait souvent sur sa route a fini par l’user. Quelques imprécisions techniques dans la conduite du jeu l’ont aussi empêché de faire un meilleur match. À noter aussi un défaut de marquage sur corner, peut-être à partager avec De Préville, sur le but de Thauvin qui se situe dans la même zone que les deux attaquants girondins. 

Gustavo Poyet : L’entraîneur bordelais avait opté pour la continuité dans son onze de départ. C’est donc dans la façon de jouer que l’ancien coach du Betis Séville était attendu. Avec un bloc bordelais très bas mais incapable de jouer le jeu y compris en contre lors du premier acte, les consignes du coach girondins se devaient d’être porteuses en deuxième période pour redresser la barre. Malgré du mieux dans les initiatives, une tentative de changement de système en passant à deux attaquants avec l’entrée de Braithwaite à la 69eme minute, l’équipe proposée par Gustavo Poyet à Marseille aura été incapable de se montrer dangereuse face à un adversaire de plus gros calibre comme ce fut le cas lors du premier match de l’entraîneur uruguayen face à Lyon.

 

HOMME DU MATCH

  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC

STATS éQUIPE

6 Derniers matchs

G P G G G G

Répartition des buts

56 buts marqués
54 buts encaissés

Graphique des victoires

DERNIERS MATCHS

CLASSEMENTS

1 Paris St G 93 38 29 6 3 108 29 79
2 Monaco 80 38 24 8 6 85 45 40
3 Lyon 78 38 23 9 6 87 43 44
4 Marseille 77 38 22 11 5 80 47 33
5 Rennes 58 38 16 10 12 50 44 6
6 Bordeaux 55 38 16 7 15 53 48 5
7 St Etienne 55 38 15 10 13 47 50 -3
8 Nice 54 38 15 9 14 53 52 1
9 Nantes 52 38 14 10 14 36 41 -5
10 Montpellier 51 38 11 18 9 36 33 3
11 Dijon 48 38 13 9 16 55 73 -18
12 Guingamp 47 38 12 11 15 48 59 -11
13 Amiens 45 38 12 9 17 37 42 -5
14 Angers 41 38 9 14 15 42 52 -10
15 Strasbourg 38 38 9 11 18 44 67 -23
16 Caen 38 38 10 8 20 27 52 -25
17 Lille 38 38 10 8 20 41 67 -26
18 Toulouse 37 38 9 10 19 38 54 -16
19 Troyes 33 38 9 6 23 32 59 -27
20 Metz 26 38 6 8 24 34 76 -42
gardiens
Gardien
Gardien
défenseurs
Défenseur
Défenseur
Défenseur
Défenseur
Défenseur
Défenseur
milieux
attaquants
Attaquant
Attaquant
Attaquant
Attaquant
Dirigeants
Kiné
Préparateur physique
Entraineur
Entraineur adjoint
Entraineur adjoint
Entraineur adjoint

RENDEZ-VOUS

NC
NC

Commentaires

1 Paris St G 15 5 5
2 Marseille 10 5 3
3 Lille 10 5 3
4 Toulouse 10 5 3
5 Dijon 9 5 3
6 Montpellier 8 5 2
7 Lyon 7 5 2
8 Nimes 7 5 2
9 Rennes 7 5 2
10 Reims 7 5 2
11 Nice 7 5 2
12 Angers 6 5 2
13 Caen 6 5 1
14 St Etienne 6 5 1
15 Monaco 5 5 1
16 Strasbourg 5 5 1
17 Nantes 5 5 1
18 Amiens 4 5 1
19 Bordeaux 4 5 1
20 Guingamp 0 5 0