Supporter des Girondins de Bordeaux 02 : site officiel du club de foot de MONTESCOURT LIZEROL - footeo

Histoire & Palmarès

Le Football Club Girondins de Bordeaux, appelé plus couramment lesGirondins de Bordeaux(abrégé enFCGB), est un club defootballcréé en1919àBordeaux, composante alors duclub omnisport de la Société de gymnastique et de tir des Girondinsfondé en1881.

Le FC Girondins de Bordeaux est présidé parJean-Louis Triauddepuis1996. L’équipe première est entraînée parFrancis Gillotdepuis le6 juin2011. Il succède àEric Bedouet, lui-même remplaçantJean Tiganaà la suite de la démission de ce dernier le7 mai2011.

Les Girondins de Bordeaux évoluent austade Jacques-Chaban-Delmaset s’entraînent auCentre international d’entraînement du FC Girondins de Bordeauxsitué sur la commune du Haillan.

Le club a remporté six fois leChampionnat de France, troisCoupes de Franceet troisCoupes de la Ligue. Par ailleurs, il a atteint une finale de coupe européenne, en1996encoupe de l'UEFAbattu par leBayern Munich.

Le FC Girondins de Bordeaux a fêté en2011ses 130 années d'existence. Il a connu plusieurs années de gloire, notamment sous la présidence deClaude Bezentre1978et1990. L'épopée européenne en1995/1996lance les Girondins de Bordeaux vers un titre de Champion de France, gagné en1999. Depuis, le Club a acquis troisCoupes de la Ligue(2002,2007et2009), un titre deChampion de France(2009) et est allé jusqu'en quart de finale de laLigue des Champions(2010).

Le FC Girondins de Bordeaux fait partie de l'association européenne des clubsdepuis2008.

Sommaire

 [masquer

Histoire[modifier]

Repères historiques[modifier]

1881-1937, naissance du club[modifier]

Le1er octobre1881est créée laSociété de gymnastique et de tir des Girondins, club omnisports à l'origine des Girondins de Bordeaux. Ce club, présidé par André Chavois et domicilié rue Sanche de Pomiers à côté du marché des Capucins, comprend différentes sections : agrès,natation, aviron, course à pieds, sports équestres et escrime. Ce n'est qu'en1910, sous la pression de Raymond Brard, qu'une sectionfootballvoit le jour au sein de la SGTG. Cet essai ne dure qu'une saison mais reprend en1919. Après fusions avec d'autres clubs de sports, changement de local et déménagement rue Henri IV, la section football du Girondins Guyenne Sport compte vingt-quatre licenciés. Les Girondins fusionnent quelques semaines plus tard avec l’Argus Sport qui transmet aux Girondins ses couleurs Marine et Blanc. Le nombre de licenciés de la section football passe alors à 70. Les joueurs disputent leur premier match en 1920 (défaite 12 à 0 contre la Section Burdigalienne)4.

Avant que les Girondins n'accèdent au statut professionnel, Bordeaux comptait deux clubs professionnels situés rive droite de laGaronne : leSporting Club de la Bastidienneet leClub Deportivo Espagnol de Bordeaux. Leur candidature ayant été acceptée le 28 juin 1933, ils évoluent dans legroupe Sud de D2et leur classement est respectivement quatrième et septième (sur huit) pour le Deportivo et la Bastidienne. Les clubs sont contraints, sur ordre de la Fédération, de fusionner en1934-1935au nom du principe « une ville, un club » et forment leFC Hispano-Bastidienne. Le nouveau club termine quatorzième et dernier de la poule unique de D2. Cette union contre-nature ne dure qu'une saison et Bordeaux reste orpheline d'un club professionnel pendant deux saisons.

Les Girondins de Bordeaux deviennentChampions de France Amateursen1937grâce à une victoire le 23 mai 1937 au Stade de Colombes face au Football Club deScionzier2 buts à 1. Le match s’est déroulé àColombesen lever de rideau de la rencontre internationale France-Irlande. 17 000 spectateurs ont assisté à ce Bordeaux-Scionzier. Enfin, pour le moins, à ses dernières minutes. Les Bordelais doivent d’abord subir la loi des champions lyonnais. Les arrières ont du mal à enrayer les attaques. Surtout celle de l’inter gauche Cavalli. Mais bien vite, les Bordelais se reprennent, et à la26eminute,Santiago Urtizbereale dos tourné au but et de volée, ouvre la marque. Cet avantage est détruit aussitôt par le dangereux Cavalli. Sur corner, il égalise. À plusieurs reprises, le gardien bordelais doit intervenir pour sauver son camp. L’attaque bordelaise repart de plus belle. Et à la66eminute,Santiago Urtizbereabien servi par Massé, tire violemment. Le goal adverse repousse. Mais de volée, Catherineau loge le ballon dans les filets. Pour la première fois dans l’histoire du football, un titre national est enlevé par un club du Sud-Ouest » explique André Sainte-Cluque, l’historien du club, dans le livre d’or des Girondins paru en 1973.

L’équipe de Bordeaux était la suivante : Gérard – Popovici – Mancisidor – Dutour – Bazinette – Nalet –Santiago Urtizberea– Massé – Catherineau – Larnaudie – Miramon.

Le 2 juillet 1936, le Girondins Guyenne Sport fusionne avec le Bordeaux FC et les statuts de la nouvelle association sportive, Girondins de Bordeaux Football Club, sont déposés en préfecture le 17 octobre1936. Les Girondins de Bordeaux F.C (nouvelle appellation) posent leur candidature pour le statut professionnel. Elle est admise le8juin1937. et intègrent le groupe B dedeuxième divisionlasaison suivante(1937/1938).

1937-1945, débuts professionnels[modifier]

Pour le détail des saisons voir :1937-1938.
Équipe de 1941

Les Girondins disputent leur premier match professionnel àToulousele 22 août 1937 (défaite 3 à 2) mais leur début à Bordeaux est victorieux face àNîmes. Les Girondins termineront leur première saison professionnelle avant-derniers et troisièmes de la poule de consolation. Au début de leur seconde saison en seconde division, les Girondins arborent pour la première fois un maillot avec unscapulaire, alors très à la mode sur les maillots des équipes.

« Les Girondins ont une grande équipe, une très grande équipe qui fera parler d'elle. »

— Henri Jooris,président Lillois

Les Girondins sont gâtés avec la Coupe du Monde de 1938 organisée enFrance. Pour l’occasion, un nouveau stade est inauguré le12juin1938 : leStade Municipal de Bordeauxqui deviendra plus tardParc Lescurepuis lestade Jacques Chaban Delmasoù les Girondins évoluent encore aujourd'hui.

Lors de la saison1938-1939, les Girondins finissent 11èmes d'une D2 fantaisiste à 23 clubs, dont 2 abandonnent en cours de saison, et où les deux leaders creusent un écart de 15 points avec le troisième.

Le 15 octobre 1940, les Girondins fusionnent avec l’Association Sportive du Port et le maillot s'orne dès lors d'uneancrede marine à la base du scapulaire, fusion plus « sociale » que sportive. En effet, alors que la France est plongée en pleineseconde Guerre mondialeen enrôlant les sportifs des Girondins dans le corps des pompiers duport de Bordeaux, Brard leur évite d'être déportés dans le cadre duservice du travail obligatoireou par l'organisation Todtpour la construction dumur de l'Atlantique.

Les Girondins A.S.P. (nouvelle dénomination suite à la fusion) remportent leur premièreCoupe de Franceen1941. En raison de la géopolitique de l'époque, cette coupe se dispute en plusieurs finales. Bordeaux élimine leRed Star(France occupée) auParc des Princesle 13 avril (3-1), Toulouse (zone libre) sur le même score puis àSaint-Ouenle club de la banlieue lilloise, leSC Fives(zone interdite) 2 à 0, deux buts deSantiago Urtizberea. Il faudra attendre quarante-cinq ans pour voir les joueurs au scapulaire soulever de nouveau la Coupe après six finales perdues entre-temps5. Lors du match contre le Red Star,Charles Rigoulot,haltérophile, « l'homme le plus fort au monde », donne le coup d'envoi4.

1945-1978, entre joies et désillusions[modifier]

À laLibération, les Girondins repartent en Division 2 avant de retrouver l'élite en 1949. Le7 mai1950, à la fin de leur première saison enDivision 1, les Girondins de Bordeaux sont sacréschampions de Franceavec 6 points d'avance surLille : c'est la première équipe à réaliser cet exploit en France6. L'entraîneurAndré Gérardest l'un des grands artisans de ce titre. Sous sa conduite, Bordeaux muscle son et devient « l'imprenable forteresse ». Parmi les attaquants, trois noms se détachent :De Harder,KarguetLibar, meilleurs buteurs de l'équipe7.

Le 19 mars 1950, les Girondins sont champions de France avec 6 points d’avance sur les Lillois. C’est leur premier titre en pro. La meilleure attaque, c’est eux avec 88 buts. La meilleure défense, c’est eux avec 40 buts. Pour la première fois de l’histoire, une équipe venant de montrer de D2 est championne en D1. Entraînée parAndré Gérardla formation type est la suivante :

Depoorter ou Villenave - Garriga, Swiatek, Mérignac - M’Barek, Gallice, Persillon, Libar – Kargu, Mustapha, De Harder.

Les Girondins disputent alors laCoupe Latine1950qui oppose les champions de France, d'Espagne, d'Italieet duPortugal. Les équipes qualifiées sont respectivement l'Atlético de Madrid, laLazio Romeet leBenfica Lisbonne. La finale contre Benfica disputée àLisbonnedoit être rejouée suite à un match nul 2-2 et Bordeaux s'incline 2-3 lors d'un épique second match qui durera… 2 heures et 25 minutes, prolongation aubut en orsans limite de temps comprise4.

Les Girondins rentrent ensuite dans le rang malgré une seconde place en 1952 et deux finales de Coupe de France (1952, 1955). Avec l'arrivée deSalvador Artigasau poste d'entraîneur, Bordeaux revient au premier plan dans les années 1960 et flirte avec les sommets sans toutefois obtenir de trophée (trois places de second en Championnat, trois finales de Coupe de France perdues face àLyonen19648,Saint-Étienneen19689, etMarseilleen196910).

Bordeaux ne peut plus continuer à effectuer d’incessants va et vient entre la D1 et la D2. Il lui faut repartir sur des bases plus saines et solides. Trois hommes à forte personnalité, vont participer à ce renouveau. Henri Martin accède à la présidence du club. Président du CIVB, maire deBeychevelle, c’est un homme à poigne. Jean Maury devient le patron du football. C’est un enthousiaste doté d’une nature bouillante.Salvador Artigasrevient. Il fut joueur. Le voila entraîneur. C’est un énorme travailleur, d’une rigueur sans faille. Leur tempérament est différent. L’entente sera pourtant excellente. Bordeaux est en D2 lors de la saison 1960/61. Il y sera encore la saison suivante. Pour la dernière fois jusqu’en 1991 !

C'est l'époque desMontes,Chorda,De Bourgoing,Couécou, ou autresSimondans un style inspiré ducatenaccioitalien : physique, défensif. Cette solidité jamais récompensée fait ensuite place à un lent déclin dans lesannées 1970. Malgré l'éclosion de futurs internationaux (Gallice,Bergeroo, et surtoutGiresse), le club végète en milieu du classement de la première division, luttant parfois pour le maintien, comme en1978, année où Bordeaux finit avec un petit point d'avance sur le premier relégué11. La destinée de la section football des Girondins fut confiée à un triumvirat constitué de Jean Roureau, Jacques Descudet et M. Magré. Ce dernier renonça rapidement. Les deux premiers restèrent. Bordeaux allait connaître des années grises. Sixième en 1970. Cinquième en 1971. Ca va. Douzième en 1972. Quatorzième en 1973 et 1974. Douzième en 1975. Dixième en 1976 et 77. Seizième en 1978. Ca ne va plus. Bordeaux est devenu une parfaite équipe parfaitement anonyme. Tout change enaoût1978avec l'arrivée d'un ambitieux président,Claude Bez.

1979-1990, décennie couverte d'or[modifier]

Jean Tigana, joueur de 1981 à 1989
Trophée du Centenaire tournoi de Girondins de Bordeaux

Trésorier du club depuis1974,Claude Bezaccède à la présidence du club au scapulaire enaoût1978. S'appuyant sur sa fortune immobilière et résolu à remettre les Girondins aux premières loges sans tarder,Claude Bezinjecte des millions de francs dans les caisses bordelaises. Il recrute une pléthore de joueurs internationaux dontLacombe,Sahnounou encoreGemmrichet fait de Bordeaux, sur le papier, un rival crédible de grands clubs commeNantes,Saint-Étienne, ou

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 1 Joueur
  • 10 Supporters

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement l'actualité du club par e-mail

OU