Bilan Cheikh DIABATE

20 juin 2016 - 07:52

Une absence préjudiciable pour l’équipe

Voilà, cette saison encore sera le résumé de ses saisons précédentes. L’année dernière, il fut indispensable pendant la première partie de saison et absent quasiment toute la seconde partie. Là, ce sera l’inverse. Son indisponibilité aura été préjudiciable pour l’équipe pendant toute la première partie de la saison. Le bilan est encore une fois parlant, Cheick n’aura joué que 7 matches lors de la phase aller dont seulement 4 en tant que titulaire. Il se blessa dès la 2ème journée du championnat et fut absent pour les 7 journées suivantes… Malheureusement, pour compenser l’absence du malien, Willy Sagnol n’aura jamais réussi à trouver la bonne formule que ce soit avec Isaac Kiese Thelin, Enzo Crivelli, Diego Rolan, Vieira Jussiê ou Thomas Touré. Il faut dire qu’aucun d’entre eux ne s’est vraiment révélé comme un buteur depuis leurs débuts aux Girondins de Bordeaux. Il a fallu longtemps s’en remettre au seul Wahbi Khazri, difficile donc. « Cheick voit qu’il arrive déjà à marquer pas mal de buts, alors qu’il n’a qu’un demi-genou. Donc il se dit que, s’il était mieux physiquement, il pourrait amener encore plus aux Girondins. Si c’est le cas à son retour, ce sera très bien pour nous » disait le coach…

 

Photo Icon Sport

Photo Icon Sport

 

Bordeaux se sauva en partie grâce à Cheick

Et ce fut le cas à son retour… Sur les 4 premiers matches de la phase retour du championnat, Cheick a inscrit la bagatelle de 5 buts. Toujours en Ligue 1, il en inscrivit 5 autres portant son total à 10 buts. Donc voilà, on prend les statistiques, sur 22 matches joués dont 17 en tant que titulaire, le malien inscrit 10 buts et il est donc, une nouvelle fois, le meilleur buteur des Girondins de Bordeaux. Atteignant son quota habituel d’une dizaine de buts, le géant malien a confirmé son statut de pilier incontournable de l’effectif bordelais. Ses dernières réalisations lui ont même permis d’intégrer récemment le top 11 des meilleurs buteurs du FC Girondins de Bordeaux avec un total de 66 réalisations. Seule ombre au tableau pendant sa seconde partie de saison : à sa nomination, Ulrich Ramé ne fera plus confiance à Cheick et ne le prendra plus dans le groupe à trois reprises. Le malien a eu du mal à digérer et on peut le comprendre : « Je disais tout à l’heure que j’étais un gars des tribunes parce qu’on m’a envoyé là-bas… Je suis quelqu’un qui garde les choses, mais je me suis dit que ce n’était pas ma place. Je n’ai rien dit, j’ai fermé ma gueule. C’est ma manière de montrer qu’on s’est trompé. C’est toujours un plaisir pour moi de marquer pour Bordeaux parce qu’honnêtement c’est le club de mon cœur, j’aime beaucoup et j’aimerais toujours Bordeaux, Bordeaux restera toujours dans mon cœur quoi qu’il arrive […] Ça m’a fait mal en tout cas de rester en tribune ».

 

Il aurait mérité une autre sortie

10 ans de carrière dans un même club… C’est extrêmement rare des joueurs aussi fidèles surtout dans le football moderne. Dans ses fameuses conférences de presse où il parle de lui à la 3ème personne, Cheick a constamment clamé son amour pour les Girondins de Bordeaux, a clairement montré son attachement au club au quotidien avec un comportement irréprochable que ça soit sur et en dehors du terrain. Mais voilà, la fin de son aventure ne sera pas à la hauteur de tout ça et on peut largement le regretter. Cheick a indiqué à plusieurs reprises que ce n’était pas une question d’argent, qu’il pouvait jouer aux Girondins pour 0€, qu’il n’avait reçu aucune proposition de prolongation… A l’inverse, Jean-Louis Triaud indiqua que Cheick avait bien eu deux propositions de prolongation mais qu’il les aurait tout simplement refusées. Avec un salaire avoisinant 150 000€ brut, la proposition du club était forcément moindre (80 000€ environ) mais le président bordelais avait indiqué qu’il y avait plusieurs primes d’objectifs qui pouvaient permettre d’augmenter significativement le résultat à la fin du mois. Car oui, pour le coup, Cheick paye enfin son inconstance et ses 15-20 matches par saison… Finalement, aucun accord n’a été trouvé et le malien continuera sa carrière en Turquie et plus précisément à Osmanlispor. Pour terminer, voici son bilan aux Girondins :

 

152 matches – 66 buts
127 matches – 50 buts en Ligue 1
14 matches – 5 buts en Europa League
11 matches – 11 buts en Coupe Nationale
Vainqueur et meilleur buteur de la Coupe de France 2013

 

Alors rien que pour ça, Cheick à sa façon, aura marqué l’histoire des Girondins de Bordeaux et il aurait mérité une dernière ovation… Merci l’immense, Girondins4ever.

 

Cheick Diabaté

 

Ses statistiques

Ligue 1

22 matches joués dont 17 en tant que titulaire

10 buts marqués

3 passes décisives

18 tirs cadrés sur 38

32 hors-jeux

0 carton jaune reçu

1 carton rouge reçu

19 fautes commises

30 fautes subies

 

Coupe de la Ligue

1 match joué en tant que titulaire

90 minutes de jeu

0 carton jaune reçu

 

Coupe de France

1 match joué en tant que titulaire

90 minutes de jeu

2 buts marqués

0 carton reçu

 

Ligue Europa

4 matches joués dont 3 en tant que titulaire

257 minutes de jeu

0 carton jaune reçu

1 but marqué

1 passe décisive

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Joueur
  • 10 Supporters

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement l'actualité du club par e-mail

OU