Bilan Paul BERNARDONI

24 mai 2016 - 08:08

Paul Bernardoni est venu palier la blessure de Cédric Carrasso lors du dernier mercato d’hiver. Annoncé comme un jeune gardien d’avenir, le joueur formé à Troyes a vécu des débuts bordelais difficiles, mais cela ne remet pas en cause son avenir aux Girondins…

 

Une arrivée « surprise »

Sirigu, Douchez, Ochoa… Voici les noms qui ont filtré lors du dernier mercato afin de remplacer Cédric Carrasso, s’étant fait les ligaments croisés. Si la direction semblait être partie sur une solution à court terme avec un gardien d’expérience, ce dossier passa finalement du chaud au froid. Tantôt Bordeaux avait besoin d’un remplaçant à Carrass’, tantôt le club allait faire confiance à ses jeunes… Les versions changèrent jusqu’à la dernière minute, prouvant peut-être aussi le manque de certitudes de nos décisionnaires. Finalement, ce fut Paul Bernardoni qui signa en prêt, avec une option d’achat obligatoire à l’issue de cette saison, afin certainement de garantir à Troyes des billes pour préparer la Ligue 2. Selon nos informations, le jeune gardien désormais bordelais était sollicité par près de 22 clubs européens dont de grosses écuries, démontrant ainsi les qualités du bonhomme. Malgré tout, il reste un jeune en formation et perfectible, notamment au niveau de sa relance au pied et particulièrement du pied droit, son pied faible.

 

Bernardoni2

 

Une entrée en matière discutable

48 heures après son départ de Troyes et son dernier match, le voici lancé dans le grand bain, à l’extérieur, face à l’Olympique Lyonnais. Et dans ces conditions, il ne fallait pas s’attendre à des miracles et ce même s’il fit quelques parades en fin de rencontre, lorsque la messe était déjà dite. Car oui, il faut aussi prendre l’intégration et l’acclimatation, même au poste de gardien de but, et surtout quand on est jeune. Un portier doit avoir des repères avec ses défenseurs, doit avoir l’ascendant sur eux, communiquer, et il est difficile pour un jeune de 18 ans de s’imposer en moins de 48 heures… Willy Sagnol l’avait en effet désigné numéro 1 devant Jérôme Prior, et ce fut probablement aussi un moyen d’attirer le jeune portier de l’ESTAC, très sollicité. Il dut ainsi enchainer les rencontres, jusqu’à l’éviction de ce lui qui le fit un titulaire à son poste.

 

Un avenir à Bordeaux

La question lui a été posée directement, et ayant encore un contrat de quatre saisons à Bordeaux, « Paulo » se voit bien continuer dans son nouveau club. Le problème c’est que la saison prochaine, le FCGB aura trois gardiens sous contrat professionnel, avec un certain statut voire un certain potentiel. Difficile alors de dire comment va se passer la prochaine saison pour Paul… Ce qui est sûr c’est qu’il disputera l’Euro avec l’équipe de France U19 et pourrait donc manquer la reprise avec son club. De quoi laisser au staff en place ou au prochain, le temps de la réflexion… Quoi qu’il en soit, Paul a fait preuve d’un état d’esprit irréprochable. Toujours poli et ayant le sourire, il fit démonstration d’une grande maturité pour son jeune âge face à ces épreuve qui « le feront grandir et progresser » de son propre aveu. Que du positif pour lui, et son nouveau club…

 

Paul Bernardoni

 

Ses statistiques (Troyes et Bordeaux)

Ligue 1

21 matches joués dont 21 en tant que titulaire

1890 minutes de jeu

44 buts encaissés (16 à domicile, 28 à l’extérieur)

43 arrêts

57 ballons détournés

0 carton jaune reçu

0 carton rouge reçu

0 faute commise

2 fautes subies

 

Coupe de la Ligue

1 match joué en tant que titulaire

90 minutes de jeu

2 buts encaissés

 

Coupe de France

Néant

 

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Joueur
  • 10 Supporters

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement l'actualité du club par e-mail

OU