Supporter des Girondins de Bordeaux 02 : site officiel du club de foot de MONTESCOURT LIZEROL - footeo

Bilan des Attaquants 1

10 juillet 2015 - 08:19

[BILAN 2014-15] ENZO CRIVELLI

Il est plébiscité par les supporters pour être conservé la saison prochaine et ne pas être prêté… Voici le bilan 2014-2015 d’Enzo Crivelli…
[Bilan 2014-15] Enzo Crivelli

 

Un passage U19 à CFA peu convainquant

Véritable artisan de la victoire en Coupe Gambardella, marquant de nombreux buts et étant très actif sur le front de l’attaque, Enzo Crivelli eut un peu de mal à réaliser les mêmes prestations avec la réserve de Patrick Battiston. Très combatif et valeureux, il manquait cela dit de réalisme devant le but, bien que souvent sevré de ballons il est vrai. Cela n’avait pas empêché Francis Gillot de faire appel à lui avec les professionnels lors de l’exercice 2013-2014, à deux reprises, mais pour seulement quelques minutes (Nice et Saint-Étienne, 14 minutes cumulées). Puis lors de la cuisante défaite face à l’Ile Rousse en Coupe de France où il rentra au retour des vestiaires de la mi-temps, sans pour autant se montrer décisif.

 

L’aboutissement

Le 27 janvier 2015, le club annonça qu’Enzo Crivelli intégrait à temps complet le groupe professionnel, bien que n’ayant toujours pas le contrat le qualifiant de pro. Une manière pour Willy Sagnol de le tester et de l’acclimater au mieux aux systèmes de jeu de l’équipe afin de pouvoir l’utiliser en match. Son intégration s’est aussi faite avec l’annonce du départ d’Emiliano Sala, prêté à Caen jusqu’à la fin de saison. Avant cette date, l’attaquant ne fut utilisé qu’à cinq reprises, toujours en tant que remplaçant et avec très peu de temps de jeu, si ce n’est au Parc des Princes en Coupe de France avec une entrée à la mi-temps pour le moins convaincante.

 

Une fin de saison en boulet de canon

Satisfait de ses performances et de son comportement aux entrainements, Willy Sagnol plaida pour sa cause devant la presse. « C’est un jeune qui est en pleine période d’apprentissage. Il n’en est qu’au début, mais je sais qu’il le sait (sourire). Il doit travailler dur […] Enzo fait partie des joueurs sur lesquels on compte pour l’avenir. Un avenir peut-être pas forcément très proche mais à moyen-terme c’est un joueur qui va apporter quelque chose aux Girondins ». C’est dit. Dès la 36ème journée, on le sentait libéré. Et pour cause, il avait reçu une offre de contrat professionnel de la part des Girondins de Bordeaux. Résultat, on le vit passeur décisif face à Nantes. Quatre jours plus tard, il était officiellement lié aux Girondins jusqu’en 2018. Il remit ça une semaine plus tard à Lyon, avec son premier but en professionnel, pour sa première titularisation. La saison terminée, le voilà sélectionné avec l’équipe de France pour participer au Tournoi de Toulon. Il confirma toutes les promesses entrevues lors de cette fin de saison en inscrivant quatre buts en cinq matches et terminant, en plus de remporter le Tournoi, co-meilleur buteur de la compétition.

 

 

iconsport Enzo Crivelli

 

 

Ses statistiques

Ligue 1

11 matches joués dont 1 en tant que titulaire

248 minutes de jeu

1 but marqué

1 passe décisive

3 tirs cadrés

1 hors-jeu signalé

1 carton jaune reçu

8 fautes commises

3 fautes subies

 

Coupe de France

1 match joué en tant que remplaçant

45 minutes de jeu

 

 

Sa moyenne

5.6/10

 

[BILAN 2014-15] THOMAS TOURÉ

Il est l’une des révélations de cette saison 2014-2015. Voici le bilan de Thomas Touré, appelé par la Côte d’Ivoire, prolongé de cinq ans ; il est passé par tous les états…
[Bilan 2014-15] Thomas Touré

 

Une ascension éclair

Titulaire indiscutable en CFA avec qui il avait marqué un but venant d’ailleurs – le faisait connaitre du grand public par la même occasion – Thomas Touré avait eu sa chance pendant quelques toutes petites minutes avec Francis Gillot en Ligue 1 en 2013-2014 (Monaco et Valenciennes). Mais il faut être honnête, nous étions très peu à penser qu’il signerait professionnel tant ses statistiques ne plaidaient pas en sa faveur. Pourtant, le club lui offrit un contrat professionnel d’une année et contrairement à ce qui est annoncé dans une certaine presse, il n’y a eu aucun intérêt entre copains concernant la nature de ce contrat car celui-ci a été proposé bien avant l’arrivée de Willy Sagnol.

 

 

Zizi Thomas Touré

 

 

Une première titularisation marquante, et puis l’envol…

Si l’on se souvient de ce fameux Saint-Étienne/Bordeaux où Willy Sagnol fit tourner ses onze titulaires, on oublie que Thomas entra avant face à Bastia, à Guingamp où il fut passeur décisif, puis face à Evian. Quant arriva le choc face à Sainté où il montra une autre partie de lui, plus… intime ! Il prit très bien la chose, avec humour, c’est tout à son honneur. Ce qui ressortit déjà ce sont ses qualités de percussion et sa très grande envie de tout donner à chaque rencontre. Mieux encore, il marqua dès sa seconde titularisation l’un des plus beaux buts de la saison face à Rennes à Chaban-Delmas, offrant qui plus est la victoire à son équipe. Enchainant les titularisations, il fut passeur décisif face à Toulouse et Lens, puis buteur au Vélodrome et face à Lorient. Il est assurément le souffle nouveau de l’effectif bordelais, donnant la sensation que tout lui réussit et qu’il n’a pas froid aux yeux. Complètement décomplexé… La jeunesse bordelaise est encore bien représentée.

 

Un futur international prolongé

Tout va très, très vite. Ses performances ne passent pas inaperçues du côté d’Hervé Renard, sélectionneur de la Côte d’Ivoire. L’ancien entraineur sochalien a suivi l’attaquant bordelais et le convoque peu avant la Coupe d’Afrique des Nations ayant lieu en début d’année. Thomas tergiverse, refuse dans un premier temps, demandant le temps de la réflexion. C’est la maturité qui parle, le numéro 13 bordelais est conscient que tout va très vite, peut-être trop pour celui qui 15 matches plus tôt évoluait en quatrième division française… Et puis arrive ce petit coup de moins bien selon son entraineur, qui fait qu’il est laissé au repos. Le temps de digérer aussi tous ces changements intervenus en si peu de temps. Sans oublier qu’en décembre, le club a voulu empêcher de se faire voler sa nouvelle pépite et lui a fait signer un contrat le liant au FCGB jusqu’en 2019. Une très bonne chose car l’on vit déjà fleurir des intérêts étrangers, et même français par l’intermédiaire de l’OM et Marcelo Bielsa qui aurait flashé sur lui… Assurément et même s’il doit à présent confirmer sur une saison complète, il sera lui aussi la saison qui arrive une nouvelle recrue par sa fougue, son altruisme, et sa polyvalence…

 

 

Thomas Touré iconsport_blo_280914_06_12

 

 

Ses statistiques

Ligue 1

23 matches dont 16 en tant que titulaire

1514 minutes de jeu

2 buts marqués

4 passes décisives

17 tirs cadrés sur 49

15 corners tirés

4 hors-jeux signalés

4 cartons jaunes reçus

39 fautes commises

31 fautes subies

 

Coupe de la Ligue

2 matches joués en tant que titulaire

197 minutes de jeu

 

Coupe de France

2 matches joués en tant que titulaire

135 minutes de jeu

1 but marqué

 

 

Sa moyenne

6.1/10

 

[BILAN 2014-15] CHEICK DIABATÉ

Bilan du géant malien, Cheick Diabaté. Auteur d’une excellente phase aller, et obligé de faire une croix sur la deuxième partie de saison où son absence aura fait mal aux Girondins, il a confirmé son statut de pilier de l’effectif.
[Bilan 2014-15] Cheick Diabaté

 

Un pilier incontournable de l’effectif bordelais

En progression constante depuis ses débuts en pro, Sagnol comptait sur lui en attaque cette saison. On commence à le connaître et on sait que malgré un style pas toujours académique, Cheick est toujours là pour faire souffrir les défenses, remiser des balles décisives ou assurer le dernier geste. Il n’a pas les mêmes statistiques qu’un Messi, mais il atteint toujours la dizaine de buts par saison. Avec l’annonce d’un jeu porté vers l’offensive lors de l’arrivée du nouvel entraîneur, on avait hâte de voir Diabaté à l’œuvre. Que dire de cette saison ? Titulaire toute la première partie de saison et atteignant son quota habituel d’une dizaine de buts sur juste la phase aller, le géant malien aura confirmé son statut de pilier désormais incontournable de l’effectif bordelais, gagnant également en maturité par rapport aux saisons précédentes. Un statut que son indisponibilité durant la phase retour confirmera de manière criante.

 

Une première partie de saison au sommet

La saison démarre fort avec un but offrant la victoire à son équipe dès la première journée à Montpellier. Sur ce but on peut admirer la souplesse du malien, qui, trop court pour mettre la tête, dévie le ballon du bout du pied à 1m60 du sol. Titularisé à 13 reprises, Cheick a inscrit 8 buts en Ligue 1, dont certains décisifs comme contre Lille ou Lens où il alla saluer son entraîneur en pleine tourmente médiatique. On retient aussi son doublé dans le match fou contre Lorient (3-2). De plus en plus serein devant le but, Cheick aura aussi démontré une aisance technique qui en fera taire certains. Ses deux passes décisives contre Nice et Rennes en témoignent. Contre Nice, bien placé au point de penalty, il fait un contrôle en aile de pigeon avant de s’orienter le ballon vers le but et d’avoir l’intelligence de remettre en retrait pour Nicolas Maurice-Belay. Face à Rennes, son amorti poitrine et son décalage pour Touré valent autant qu’un but. Et bien sûr, à ces qualités viennent s’ajouter le fait que le numéro 14 bordelais est un monstre physique qui pèse sur les défenses, ce qui en fait un remiseur efficace pour les flèches de l’effectif comme Khazri, Touré, Rolan ou NMB. Un joueur complet dont Willy Sagnol faisait d’ailleurs les louanges en décembre en le qualifiant d’indispensable à l’équipe. Problème, une douleur au genou persistait depuis quelques temps, et il a dû faire le choix raisonnable de se faire opérer, l’obligeant à faire une croix sur toute la deuxième partie de saison.

 

 

Cheick Diabaté iconsport_leb_081114_05_09

 

 

Une absence préjudiciable pour l’équipe

Avant le FCGB, c’est d’abord le Mali, incapable de sortir de la phase de poules de la Coupe d’Afrique, qui subira l’absence de Diabaté. Mais son indisponibilité aura également été visible chez les Girondins qui mettront beaucoup de temps à s’adapter à son absence en n’inscrivant que 12 buts lors des 12 premiers matchs de la phase retour. Pour compenser l’ensemble des qualités du malien, Sagnol aura dû mettre en place un duo en attaque en faisant monter Rolan d’un cran dans le rôle de buteur et en mettant le jeune suédois Isaac Kiese Thelin, recruté cet hiver, dans le rôle de remiseur. Le duo a mis du temps à se mettre en marche, mais aura en tout cas permis à Rolan d’augmenter ses stats. Quid de la saison prochaine ? Avec, on l’espère, Diego Rolan qui a explosé en tant que buteur, Thelin en joueur d’appui, et le retour du géant malien, Sagnol dispose de plusieurs options et combinaisons en attaque. « Cheick voit qu’il arrive déjà à marquer pas mal de buts, alors qu’il n’a qu’un demi-genou. Donc il se dit que, s’il était mieux physiquement, il pourrait amener encore plus aux Girondins. Si c’est le cas à son retour, ce sera très bien pour nous » disait le coach au moment de son opération. Hâte de voir ça !

 

 

Ses statistiques
Ligue 1
15
 matches joués dont 13 en tant que titulaire
1075 minutes de jeu
8 but marqué
2 passes décisives
20 tirs cadrés sur 33
1
 carton jaune reçu
1 carton rouge reçu
20 fautes commises
20 fautes subies

 
Coupe de la Ligue
2
 matches joués dont 1 en tant que titulaire
142 minutes de jeu
1 but marqué

 

 

Sa moyenne

6/10

 

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Joueur
  • 10 Supporters

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement l'actualité du club par e-mail

OU