Bilan des Milieux 1

29 juin 2015 - 14:11

[BILAN 2014-15] ABDOU TRAORÉ

Au tour du Malien Abdou Traoré, en pleine CAN en ce mois de juin avec sa sélection, de passer au grill pour son bilan en 2014/15.

[Bilan 2014-15] Abdou Traoré


Sixième année avec les Girondins

Si l’on excepte un passage – plutôt réussi – à l’OGC Nice lors de la saison 2010-2011, Abdou Traoré, formé au club, a effectué sa sixième saison avec les Girondins de Bordeaux. Ce qui en fait notamment l’un des plus anciens joueurs au scapulaire encore au club, à maintenant 27 ans. Surnommé « le petit Zizou », l’international malien était forcément beaucoup plus considéré comme un remplaçant qu’un titulaire, mais a profité de quelques changements dans l’effectif pour grappiller du temps de jeu. Catalogué comme joueur souvent blessé, il affirmera avoir changé d’alimentation pour enchainer plus de matches. Sauf que le soir où il affirmait ne plus aller à Mcdo, en conférence de presse, on le croisa au KFC… Dans le fond, il n’avait pas tort…

 

Une prolongation, des interrogations…

Alors que des rumeurs comme celle de Vincent Pajot pouvaient nous laisser penser qu’Abdou en fin de contrat à l’issue de cette saison, allait quitter le club, finalement Willy Sagnol annoncera vouloir le conserver. Mis à part un match en Coupe de France où il marqua un assez beau but, l’on peut éventuellement sortir une ou deux rencontres du lot où, par sa technique, il réussit à tirer son épingle du jeu au milieu de terrain. Nul doute que de toute façon, avec l’enchainement des matches en 2015-2016, il servira à effectuer un turnover au sein de l’effectif. Et puis il ne s’avère pas être un joueur difficile à gérer puisque quand il joue, il ne crée pas de vagues, et non plus lorsqu’il ne joue pas… Certainement sans proposition alors qu’il pouvait s’engager avec n’importe quel club depuis janvier, il ne mit de quelques heures avant de dire oui et de prolonger l’aventure bordelaise pour une septième année, au minimum (contrat signé jusqu’en 2017, ndlr). Mais ses trop nombreuses blessures restent une grosse interrogation pour la saison prochaine…

 

 

Abdou Traoré

 

 

Ses statistiques

Ligue 1

17 matches joués dont 8 en tant que titulaire (8 à domicile, 9 à l’extérieur)

653 minutes de jeu

0 tir cadré sur 5

1 carton jaune reçu

12 fautes commises

18 fautes subies

 

Coupe de la Ligue

2 matches joués dont 1 en tant que titulaire

137 minutes de jeu

 

Coupe de France

1 match joué en tant que titulaire

90 minutes de jeu

1 but marqué (33% de l’équipe)

 

 

Sa moyenne

4/10

 

[BILAN 2014-15] ANDRÉ BIYOGO POKO

C’est au tour, en ce vendredi, de faire le bilan 2014-2015 de l’International gabonais des Girondins de Bordeaux, André Biyogo Poko…

[Bilan 2014-15] André Biyogo Poko


Dans la continuité des saisons précédentes

Arrivé dans le cadre d’une bonne opération transfert sous les conseils de Gernot Rohr en 2012, André Poko n’a cela dit jamais réussi à s’imposer comme un titulaire indiscutable. Ainsi, la première saison il effectua 14 rencontres en L1 (7 en tant que titulaire), la deuxième sera un peu plus fournie avec 18 rencontres (11 en tant que titulaire) pour terminer par 16 matches (dont 11 en tant que titulaire) cette saison. Pourtant, dans un milieu à trois avec une sentinelle, l’International gabonais avait l’occasion d’engranger du temps de jeu et de s’imposer… Mais ce ne sera pas le cas.

 

Quel avenir pour lui ?

Et ce n’est pas avec la CAN qu’il fut longtemps indisponible. Rapidement éliminé, le milieu défensif a presque fait un aller-retour, ne manquant que quelques semaines. Il enchaina cela dit en février quatre rencontres avec un bilan plutôt positif : deux matches nuls et deux victoires. Mais en fin d’exercice, il ne sera appelé que de temps à autres, le trio Sertic-Plasil-Chantôme étant indétrônable. Sous contrat jusqu’en 2017, avec les prolongations d’Abdou Traoré et de Jaroslav Plasil, associées aux rumeurs de ces derniers mois sur la volonté de Willy Sagnol de faire venir « un vrai 6 », l’avenir d’André est-il menacé ? S’il ne lésine jamais sur les efforts en match, il commet encore beaucoup trop de fautes (28 contre 12 subies en L1), à l’image de ce carton rouge face à Paris qui aurait été fort évitable. Et sa relance reste perfectible, même si l’on a vu du mieux – aussi de temps à autres – cette saison.

 

 

André Poko iconsport_vmi_210215_07_09

 

 

Ses statistiques

Ligue 1

16 matches joués dont 11 en tant que titulaire

897 minutes de jeu

0 tir cadré sur 9

1 hors-jeu signalé

2 cartons jaunes reçus

1 carton rouge reçu

28 fautes commises

12 fautes subies

 

Coupe de la Ligue

Néant

 

Coupe de France

1 match joué en tant que titulaire

90 minutes de jeu

 

 

Sa moyenne

3.9/10

 

[BILAN 2014-15] CLÉMENT CHANTÔME

Clément Chantôme est arrivé cet hiver, en provenance du Paris Saint-Germain. Son entraineur, Willy Sagnol, en a fait un titulaire dès son arrivée. Voici son bilan 2014-2015…

[Bilan 2014-15] Clément Chantôme

 

Une recrue du mercato d’hiver

Formé au PSG, Clément Chantôme aura passé quasiment l’ensemble de sa carrière dans le club de la capitale. Il faisait ainsi partie des « vestiges » du PSG avant-Qatar. Forcément, l’injection des millions et le recrutement de stars avaient relégué le joueur sur le banc de touche. Après une bonne saison en prêt à Toulouse, Clément était revenu dans son club et n’avait eu que très peu de temps de jeu. Le recrutement du milieu relayeur parisien cet hiver avait été assimilé aux « efforts » faits par M6 pour renforcer l’équipe, réclamant en retour une qualification européenne. Mission remplie donc pour le club. Pour ce qui est de Clément, toute personne ayant suivi la deuxième partie de saison girondine reconnaîtra son apport.

 

Un milieu relayeur efficace

Titulaire 13 fois sur les 16 derniers matchs des Girondins, Chantôme se sera parfaitement intégré au onze bordelais. Au-delà de leur physique similaire qui peut troubler les commentateurs télés, Chantôme endosse le même rôle que Jaroslav Plasil. Dans un milieu de terrain composé d’un milieu défensif en sentinelle devant la défense (Sertic, Yambéré) et de Khazri en meneur offensif, les deux joueurs ont assuré un poste de milieu relayeur. A l’image du tchèque, il harcèle les milieux de terrain adverses en effectuant un pressing important dès la perte de balle. Dès la récupération, il est capable de se projeter rapidement vers l’avant et d’assurer des transmissions propres. Un rôle de l’ombre donc, discret mais capital. On lui reprochera toutefois une certaine timidité offensive comme en témoignent ses statistiques avec seulement 6 frappes au but, aucun but et aucune passe décisive. Excepté cela, peu de choses à lui reprocher tant sa combativité aura fait plaisir à voir.

 

 

 

Clement Chantôme Iconsport

 

Un vrai guerrier

« Mais qui sont donc ces deux blonds déchaînés au milieu de terrain ? » se dirait l’amateur de football en découvrant un match des Girondins. En cette deuxième partie de championnat, on avait l’impression que Plasil et Chantôme se disputaient un prix de la combativité, comme si l’enthousiasme de l’un rejaillissait sur l’autre ! Une combativité parfois limite, se transformant en un trop-plein d’agressivité. Chantôme a récolté 4 cartons jaunes lors de ses cinq premiers matchs ! Il se sera heureusement un peu calmé par la suite. Toujours est-il qu’il aura fait plaisir aux supporters, de par son comportement exemplaire et son apport à l’équipe. Il devrait retrouver une place de titulaire l’an prochain. Quid toutefois en cas d’arrivée d’un milieu de terrain ? Le transfert d’un meneur de jeu en provenance de Lyon pourrait par exemple obliger Sagnol à revoir la disposition du milieu de terrain…

 

 

Ses statistiques

Ligue 1
13
 matches joués dont 13 en tant que titulaire (6 à domicile, 7 à l’extérieur)
1170 minutes de jeu
0 but marqué
0 passe décisive
0 hors-jeu
5 cartons jaunes reçus
carton rouge

 

Sa moyenne

5.4/10

 

[BILAN 2014-15] JAROSLAV PLASIL

Bilan du milieu de terrain tchèque. Auteur d’une saison sérieuse, Jaroslav Plasil a prolongé son contrat jusqu’en 2017.

[Bilan 2014-15] Jaroslav Plasil

 

 

Une saison sérieuse
Après quatre années à Bordeaux, Jaroslav Plasil avait été prêté à Catane la saison dernière. De retour en Gironde, le tchèque était clairement dans les plans de Sagnol. Les statistiques le confirment. Avec 34 matchs de ligue 1 cette saison, il aura été un des joueurs les plus utilisés par le nouvel entraîneur. Placé au poste de milieu relayeur, Plasil a fait une saison sereine, remplissant son rôle de milieu récupérateur tout en assurant des transmissions propres pour ses partenaires. Bien que plus en vue en deuxième partie de saison en formant un duo agressif avec Chantôme, on peut regretter sa timidité offensive (0 buts, 2 passes décisives), et le peu de réussite dans ses tentatives (seulement 2 tirs cadrés sur 25 !). Rien de flamboyant donc, mais du sérieux.

 

Un des leaders de l’équipe
Bien que n’ayant plus le brassard de capitaine qu’il portait lors de sa dernière saison à Bordeaux, Jaroslav est resté, de par son expérience, un des leaders de l’équipe. N’hésitant pas à remobiliser les troupes fin janvier ou à sortir des petites phrases chocs à l’approche des matchs du type « il faut leur marcher dessus », il aura également subi l’influence de Clément Chantôme sur la phase retour. On a alors senti un regain de volonté et d’agressivité comme s’il avait été contaminé par le jeu de l’ex-parisien. On l’a trouvé plus présent dans l’engagement. Et, chose rare chez le tchèque, il aura même carrément pété un câble contre Sébastien Desiage l’arbitre lors de Bordeaux-Guingamp, écopant alors directement d’un carton rouge. Sans aller jusqu’à souhaiter qu’ils prennent des cartons rouges, cette mentalité et ce duo avec Chantôme auront fait plaisir aux supporters bordelais. Il est en tout cas dans le cœur de son entraineur qui déclarait « Jaro c’est Jaro ! C’est un des joueurs les plus respectés, à juste titre ! Sa carrière et son comportement plaident à sa faveur. Sur le terrain, c’est le joueur qui permet de lier notre jeu entre la défense et l’attaque. Ses statistiques en termes de passes réussies sont impressionnantes depuis plusieurs semaines maintenant. Jaro est toujours en mouvement, il arrive bien à trouver les espaces libres pour permettre à tout le monde de le trouver. C’est un joueur extrêmement important dans notre dispositif […] J’ai connu le Jaro très jeune à Monaco, j’étais jeune aussi mais lui l’était encore beaucoup plus. Jaro n’a pas changé, c’est toujours le même. C’est un combattant avec la mentalité parfaite du joueur de foot. Il est plus vers la fin que le début mais il n’empêche qu’il n’est pas avare d’efforts. On a besoin de lui ».

 

 

Jaroslav Plasil Icon Sport

 

 

Une prolongation avant une reconversion
Son contrat arrivant à son terme cet été, Plasil a resigné pour deux ans aux Girondins. Titularisé tout au long de la saison, il devrait rempiler à son poste de milieu relayeur. Maintenant, il faut voir le recrutement estival en milieu de terrain… Sagnol pourrait ainsi revoir sa disposition tactique, et certains joueurs pourraient être relégués sur le banc. Par ailleurs, le tchèque semble s’orienter vers une reconversion dans le foot puisqu’il est candidat pour passer le brevet d’entraineur de football en 2016. Au vu de ses qualités, nul doute qu’on le retrouvera rapidement sur les bancs de touche au terme de son contrat en Gironde.

 

Ses statistiques
Ligue 1
34
 matches joués dont 31 en tant que titulaire
2815 minutes de jeu
0 but marqué
2 passes décisives
2 tirs cadrés sur 25
3 cartons jaunes reçus
1 carton rouge reçu
31 fautes commises
45 fautes subies
Coupe de la Ligue
2
 matches joués dont 2 en tant que titulaire
210 minutes de jeu
Coupe de France
2
 matches joués dont 2 en tant que titulaire
180 minutes de jeu

 

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Joueur
  • 10 Supporters

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement l'actualité du club par e-mail

OU