Bilan des Défenseurs Latéraux

18 juin 2015 - 08:29

[BILAN 2014-15] JULIEN FAUBERT

Au tour de Julien Faubert d’être évalué sur sa saison 2014/15, la dernière sous le maillot au scapulaire, puisque Julien est libre de se trouver un nouveau club.

[Bilan 2014-15] Julien Faubert

 

Une relation particulière avec Willy Sagnol

Julien Faubert n’est pas si vieux, non. A 31 ans, il n’est pas non plus le joueur le plus âgé de l’effectif. Mais l’ayant déjà connu en Équipe de France, il était naturellement le seul à avoir le droit de le tutoyer. Connaissant ses qualités – même si en équipe nationale Julien joua plus milieu offensif droit – il donna énormément de temps de jeu au latéral bordelais en début de saison, n’hésitant pas à la titulariser à de très nombreuses reprises. Et aucune raison de changer car avec lui l’équipe gagne… On le vit d’ailleurs au poste de latéral gauche dépanner, milieu droit aussi, mais également et enfin plus surprenant au poste de milieu défensif pour solidifier l’entrejeu. A tel point que la presse le surnommait le couteau-suisse.

 

Une blessure pour finir

Tout allait bien, si bien… A tel point que la Martinique l’appelle pour la course à la qualification en Coupe caribéenne. Une manière pour Julien d’honorer les racines de son papa, présent pour l’occasion. Et de quelle manière ! Le bordelais, reconverti en meneur de jeu grâce à sa technique au-dessus de ses coéquipiers ainsi que son expérience, marque cinq buts en seulement deux rencontres. Sérieux et professionnel, Julien vit cela dit de l’inquiétude dans les yeux de son entraineur, déjà affaibli par les blessures et la CAN, et tenant un discours assez ferme, lui faisant comprendre que la priorité était Bordeaux. Pas de vagues au final dans la presse, mais c’est peu après cet épisode que le temps de jeu du bordelais fut réduit. En effet, il connaitra un très long passage à vide entre le 16ème de finale de Coupe de France face à Paris (janvier 2015) et… la 35ème journée, le 2 mai 2015 où il se blesse dès la 9ème minute, prenant ainsi conscience de vivre ses dernières minutes sous le maillot bordelais…

 

Un avenir ailleurs de son club de cœur

Depuis janvier, voyant son temps de jeu brusquement diminuer, Julien sentait le vent tourner à quelques mois de la fin de son contrat. Attendant un signe du club au scapulaire quant à une prolongation mais ne voyant rien venir, il se doutait que son avenir serait ailleurs en 2015-2016. Pour autant, toujours aussi professionnel, respectant le club qui l’a fait connaitre et grandir, et celui qu’il définit comme son club de cœur, il resta à disposition de l’équipe et continua d’avoir la bonne attitude. A 31 ans et 32 ans en août, il compte bien poursuivre sa carrière pour plusieurs années encore. Encore une fois, nous l’avons vu grandir en même temps que nous, dès son arrivée aux Girondins en 2004 en provenance de Cannes. Nous retiendrons ses qualités de battants et son état d’esprit. Bon vent Julien, merci pour ta fidélité !

 

 

Julien Faubert

 

 

Ses statistiques

Ligue 1

13 matches joués dont 11 en tant que titulaire (5 à domicile, 8 à l’extérieur)

968 minutes de jeu

1 tir cadré sur 5

12 fautes commises

8 fautes subies

 

Coupe de la Ligue

1 match joué en tant que titulaire

120 minutes de jeu

 

Coupe de France

1 match joué en tant que titulaire

72 minutes de jeu

 

 

Sa moyenne

4.7/10

 

[BILAN 2014-15] FILHO MARIANO

Après Julien Faubert, nous vous proposons le bilan de la saison 2014-2015 de Mariano, désigné comme le meilleur latéral droit de France par son entraineur…

[Bilan 2014-15] Filho Mariano


Une saison pleine

Manquant les deux premières journées de championnat, Mariano se montrera décisif dès son second match et la réception de Bastia lors de la 4ème journée de L1, en étant passeur décisif. Toujours au point au niveau de l’attente avec son coéquipier et ami Diego Rolan dans le couloir droit, on eut parfois cela dit la sensation qu’il en abusa un peu trop, quitte à le privilégier à d’autres partenaires mieux placés. Mais c’est surtout son poids offensif qui, une fois encore, est à souligner. De l’autre côté, le couloir gauche n’arrivant pas à suivre, le jeu des Girondins a penché en majeure partie dans le couloir du latéral brésilien. S’il est aussi l’un des bordelais à perdre le plus de ballons à chaque match, c’est parce qu’il prend des risques et provoque. Ce sera véritablement sa seconde partie de saison qui le fera sortir du lot…

 

Le meilleur latéral droit de France selon Sagnol

Déjà au niveau des statistiques. Car avec un but inscrit contre Lens, et deux passes décisives contre deux grosses écuries (Paris et Marseille, ndlr). Il aurait également pu inscrire un superbe but contre l’OM avec une volée lointaine sur une mauvaise relance de Mandanda. Sa régularité, sa présence, son crochet derrière le pied d’appui, tant de choses qui font qu’un spécialiste du poste ne lésinera pas sur les compliments. Cette personne n’est autre que Willy Sagnol, son entraineur, qui le qualifiera de meilleur latéral droit évoluant dans le championnat de France. « Je suis très content de Mariano, surtout en seconde partie de championnat. Il participe beaucoup au jeu offensif, et on a besoin de latéraux qui savent se projeter vers l’avant. Il a tout simplement confirmé, sur la seconde partie de saison pour moi, qu’il était le meilleur latéral droit de France ».

 

Prolongation obligatoire !

Alerte ! Il ne reste plus qu’une seule année de contrat à Mariano ! A 29 ans au moins de juin, le brésilien se pose la question de son avenir. S’il assure se sentir bien à Bordeaux, il semble y avoir un ‘point noir’ ; sa femme, à qui le Brésil manque. « Tout va très bien aujourd’hui. Dans la vie, il y a des hauts et des bas. Je suis content, cela fait trois ans que je suis là, et je me suis bien adapté. J’aime beaucoup la ville, je me sens bien ici, je n’ai pas le mal du pays. C’est un peu difficile pour ma femme, qui a laissé toute sa famille au Brésil et ne parle pas le français. Elle est un peu seule. Maintenant, je serai en fin de contrat en juin 2016. On va voir ce qu’il va se passer » confiait-il à Sud Ouest. Pour son entraineur en tout cas, la question ne se pose pas : « La gestion des contrats, c’est le domaine des dirigeants, ce n’est pas le mien. Moi je fais simplement part à mes dirigeants de mes envies, mes souhaits. Ce n’est pas moi qui m’occupe de cette gestion-là. Le club connait mon opinion sur Mariano. Après, c’est de la politique de club. Pour ça, il y a un actionnaire, un Président, ils n’ont pas besoin d’un entraineur pour ça ». Espérons que cela soit l’un des premiers chantiers de la saison 2015-2016 car il s’avère être indispensable…

 

 

Mariano, pouce levé

 

 

Ses statistiques

Ligue 1

31 matches joués dont 31 en tant que titulaire (18 à domicile, 13 à l’extérieur)

2776 minutes de jeu

1 but marqué

3 passes décisives (11% de l’équipe)

4 tirs cadrés sur 20

1 hors-jeu

5 cartons jaunes reçus

23 fautes commises

27 fautes subies

 

Coupe de la Ligue

2 matches joués en tant que titulaire

210 minutes de jeu

1 but marqué

1 carton jaune reçu

 

Coupe de France

2 matches joués dont 1 en tant que titulaire

108 minutes de jeu

 

 

Sa moyenne

6.6/10

 

[BILAN 2014-15] DIEGO CONTENTO

Attendu comme un joueur pouvant enfin prendre la relève de Benoit Trémoulinas, Diego Contento, pour sa première saison en Ligue 1, aura globalement déçu. Voici son bilan…

[Bilan 2014-15] Diego Contento

 

Première arrivée avec le « réseau Sagnol »

Qui dit nouvel entraineur, dit souvent nouveau(x) réseau(x) au niveau du recrutement. Ce sera le cas pour Diego Contento, souhaité par Willy Sagnol afin de renforcer un couloir gauche victime du départ de Lucas Orban,« spécialiste d’aucun poste » comme le présentait Jean-Louis Triaud. Ce sera donc un latéral en manque de temps de jeu au Bayern Munich, club avec lequel l’entraineur bordelais entretient toujours de très bonnes relations, qui signera aux Girondins de Bordeaux lors du mercato d’été. Vainqueur de la Ligue des Champions, dans tous les coups avec Franck Ribéry au niveau des blagues dans la capitale bavaroise, l’on attendait réellement de voir ce qui allait se passer sur le terrain.

 

Un manque cruel de concurrence

Théo Pellenard sur le point d’être prêté – puis qui finalement se blessera gravement – Maxime Poundjé n’ayant pas encore la régularité nécessaire pour s’imposer à son poste en Ligue 1, Diego Contento était quasiment assuré d’être le titulaire indiscutable sans avoir prouvé au sein du club… Et c’est peut-être là qu’était le problème. Pourtant, tout avait plutôt bien commencé notamment avec sa passe décisive lors de son premier match face à Monaco, et une activité qui nous rappelait un certain Benoit Tremoulinas… Mais à ce niveau-là, il faudra attendre la seconde lors du mois d’avril 2015, face à Lens… Il y aura bien entretemps ce but inscrit face à Toulouse en Coupe de la Ligue au mois d’octobre, mais sinon ? Pas grand-chose à signaler… Le latéral sera rapidement canalisé par son entraineur, à tel point même qu’il sera écarté par celui-ci lors de quelques rencontres…

 

Dans la « pire équipe » de la saison selon L’Equipe

Forcément, avec une étiquette de multiple champion, l’on s’attendait à plus d’impact, de précision, de gestes décisifs… Le quotidien, pour se justifier de l’avoir mis dans cette équipe, l’a qualifié de « franchement décevant pour sa première saison en Ligue 1 », et ils n’ont pas tort. Perdant de nombreux ballons à chaque rencontre, ne trouvant pas d’automatismes avec le joueur placé au-dessus de lui dans son couloir, il fut même mis de côté par celui qui l’a fait venir au club pendant quelques matches. Willy Sagnol volera pourtant à sa rescousse clamant le fameux « temps d’adaptation », la « nouvelle vie », etc… Mais en venant du Bayern Munich, l’acclimatation est un gros mot que l’on n’oserait même pas prononcer… Pour un joueur désireux d’être sélectionné en équipe nationale, il reste encore de nombreuses marches à gravir.

 

 

Diego Contento

 

 

Ses statistiques

Ligue 1

25 matches joués dont 23 en tant que titulaire (13 à domicile, 12 à l’extérieur)

1983 minutes de jeu

2 passes décisives (7% de l’équipe)

4 tirs cadrés sur 17

8 cartons jaunes reçus

25 fautes commises

32 fautes subies

 

Coupe de la Ligue

1 match joué en tant que titulaire

90 minutes de jeu

1 but marqué

 

Coupe de France

2 matches joués dont 2 en tant que titulaire

180 minutes de jeu

 

 

Sa moyenne

4.6/10

 

[BILAN 2014-15] MAXIME POUNDJÉ

Aujourd’hui, nous vous proposons notre bilan de la saison 2014-2015 de Maxime Poundjé, qui a encore connu une année difficile…

[Bilan 2014-15] Maxime Poundjé

 

 

 

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Joueur
  • 10 Supporters

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement l'actualité du club par e-mail

OU